Trouver un logement à Londres…

… quand on a un chat! Ça paraît ridicule, mais cette donnée ajoute une difficulté non négligeable à cette mission presque impossible que j’ai eu à accomplir ces dernières semaines. Trouver un logement – décent de préférence – dans un quartier pas trop naze de Londres, avec l’accord du proprio pour avoir un animal chez soi, c’est loin d’être gagné.

Souvent je me sentais incomprise lorsque j’entendais autour de moi: « Mais pourquoi tu ne renvoies pas ton chat en France chez tes parents? », « C’est sûr, c’est pas pratique d’avoir un animal avec soi pour bouger », « T’as qu’à ne pas le dire au proprio »… et j’en passe. Puis-je savoir en quoi exactement avoir un chat rendrait la vie si compliquée? J’ai dit un chat, pas un tigre: un animal domestique, pas un animal sauvage et dangereux.

Quand on cherche un nouveau logement à Londres sans passer par une agence (qui va forcément vous escroquer), il y a quelques sites incontournables dont voici ceux que j’ai fréquenté:

Mais voilà, il y a tellement de demandes que les propriétaires sélectionnent les candidats avec des critères parfois un peu discutables… Enfin il faut dire que ces sites les aident bien avec leurs champs de recherche. Sur Spareroom, on peut voir rapidement si notre profil peut coller ou pas…

housemates preferences

Annonce Spareroom

Cela peut paraître assez intrusif (j’ai même vu des critères de sélection en fonction de votre orientation sexuelle) mais c’est malheureusement très courant à Londres. Certains n’acceptent pas les couples, la majorité n’acceptent ni les  animaux ni les DSS (= Department of Social Security, ce qui veut dire en gros que ce sont des allocataires qui perçoivent des aides du gouvernement). Souvent, ils demandent également des références pour vérifier que vous payez à temps votre loyer, que vous êtes fiables…etc. Lorsque vous recherchez une colocation à Londres (comme la grande majorité, vu le prix des loyers…), attendez-vous à passer un véritable entretien d’embauche. Sauf que là, la partie « hobbies » de votre CV est bien plus importante que les autres.

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que tout va très vite à Londres: il faut se décider le plus rapidement possible et rien n’est garanti tant qu’on a rien signé. Notre contrat de location à Hammersmith arrivait à son terme, j’avais prévu 1 mois pour commencer les recherches pour le prochain appart (autant connaître d’autres quartiers de Londres, tant qu’à faire) et pendant ce laps de temps il s’en est passé des choses!

Il y a eu Sharon qui n’avait visiblement pas pris le temps de lire mon profil avant de me donner un rdv car elle n’acceptait pas les animaux. Après cette mésaventure, je prenais bien le temps de m’assurer que mon chat était accepté avant de me déplacer. Il y a ensuite eu Hannah et Russel qui imposait de manger casher sous leur toit pour respecter leur père, propriétaire juif et pratiquant. Gizella, quant à elle, proposait un super bon plan (d’après l’annonce) mais a annulé le rdv une heure avant… Avec Edmund j’avais bien sympathisé, mais quand je l’ai rappelé pour lui dire que je serais contente de prendre l’appart, il venait d’accepter la caution de quelqu’un d’autre. Il y a eu Ben aussi, qui m’a montré des appartements tellement mal entretenus que ça m’a foutu le cafard. Ensuite j’ai rencontré Simona, le coup de cœur de mes recherches, mais elle a finalement décidé de prendre un autre couple sous son toit. Après elle, tout me semblait nul. Isabelle a bien tenté de me remonter le moral avec son appartement cosy et rénové, mais le cœur n’y était plus.

A me lire, j’ai l’impression de vous raconter mes tentatives pour rencontrer l’âme sœur sur un vieux site de rencontre. Le principe est presque le même. Le temps passait et toujours rien! Le niveau de stress commençait à monter… d’autant plus qu’on devait quitter notre appartement actuel dans quelques jours. Et là, Vlad est arrivé. Appartement situé au 4ème étage sans ascenseur (c’est bon pour la gym) en zone 1 à Waterloo, un peu froid mais fonctionnel, globalement parfait pour nous. En plus, rien besoin de partager car finalement pas de colocs: juste l’homme, le félin et moi! Et voilà, un peu de chance et de patience, envoyer une requête au bon moment et on trouve le bon propriétaire. Ai-je mentionné la super vue que nous avons depuis la fenêtre?

Waterloo

Vue de l’appart le soir – Waterloo

Publicités


Catégories :Chez les rosbeefs

Tags:, , , , , , , , , ,

8 réponses

  1. Bonjour Florence,

    Je m’appelle Isaa, j’ai 31 ans et je suis très heureuse d’être tombée sur ton blog car figures toi que je suis actuellement en pleine recherche d’un logement pour moi et ma ptite boule de poils Choupette :) et autant dire qu’il est juste IMPENSABLE, INIMAGINABLE….etc….que je m’en sépare!
    Du coups, j’avoue que ton article me fait un peu peur mais je voulais savoir si tu connaissais eventuellement des gens qui chercheraient une coloc (en acceptant les animaux bien entendu) et si tu avais des conseils, avec l’experience que tu as maintenant, à me donner pour ma recherche?

    Merci ;)
    Isaa

    J'aime

  2. Coucou !
    Super ton blog , cependant ton article fait peur !
    Pour toi quel est le meilleur moyen de trouver une chambre chez l’habitant ?
    Merci d’avance
    es tu toujours à Londres ?

    J'aime

    • Merci! Oui je suis toujours à Londres… et rebelote la recherche d’un nouvel appart pour moi (parce qu’une heure de trajet matin et soir pour aller au boulot c’est un peu trop).

      Pour les colocations, les sites les plus efficaces sont spareroom et moveflat, comme mentionnés dans l’article. Ne t’inquiètes pas, si tu n’as pas d’animaux, tu devrais avoir moins de mal à trouver quelque chose de correct :)

      J'aime

      • Bonjour
        je regarde votre blog et je suis moi-même à la recherche d’un logement pour ma fille de 18 ans qui part faire ses études à Londres en septembre, et qui possède… deux chats… indissociables l’un de l’autre car ils sont frère et sœur ce sont des sacrés de Birmanie qui ne sortent pas.
        Impossible pour ma fille de partir sans eux.
        Nous recherchons donc une colocation qui accepterait les chats. Peut-être pourrions nous nous associer :) ?
        Véronique

        J'aime

  3. Heureusement que Vlad était là. On à toujours besoin d’un Vlad près de soi :P

    Quel péripétie en tout cas. C’est vrai qu’à te lire, ça ne donne pas vraiment envie de rechercher un appart là bas ^^

    Au fait, rien n’est confirmer car j’attends d’en savoir un peu plus au niveau du taf mais avec Célia on devrait peut être passé un week end à Londres en fin d’année. Rien n’est encore organisé (date, transports, recherche d’hôtel etc etc), c’est juste une idée mais si on passe un week end là bas je te le ferais savoir comme ça on pourra te faire un petit coucou si tu le souhaites ;)

    Bisous,
    Vlad

    J'aime

Rétroliens

  1. Déménager à Londres, ce qu’il faut savoir « SWITG.ME
  2. Choisir un nouveau colocataire | SWITG.ME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :