Blue Jasmine

Malgré ma carte illimitée, je ne vais pas au cinéma autant que je le voudrais – shame on me. Du coup, j’ai tendance à délaisser un peu la rubrique Cinéma de ce blog, je sélectionne les films dont je parle. Cette fois, c’est Woody Allen qui m’inspire avec un film déjà en salles depuis un petit moment : Blue Jasmine.

Amatrice de ce réalisateur, je savais à quoi m’attendre: j’aime qu’on me raconte des histoires à sa façon. L’histoire de Jasmine est celle d’une femme qui avait tout ce dont on peut rêver: une vie mondaine avec un mari charismatique et fortuné au cœur de New York. Mais lorsque tout vole en éclat, elle part se ressourcer chez sa sœur Ginger qui l’accueille dans son modeste appartement à San Francisco. Différences de classe sociale, de rythme de vie, de principes… Diamétralement opposées, tout les distinguent. Le thème choisi est intéressant mais n’est néanmoins traité qu’en superficie, pour moi la qualité du film repose essentiellement sur Cate Blanchett, qui interprète à merveille le personnage principal.

Blue Jasmine 2

Cela dit, le fait de traiter ce thème profond avec autant de légèreté et d’humour me plaît car il laisse le spectateur tirer ses propres conclusions et sa propre leçon de morale (si on juge qu’il y en a une). Le titre « Blue Jasmine » fait référence à la BO: « Blue Moon », une chanson sur laquelle Jasmine avait rencontré son mari dans le film. A l’origine, le film devait s’intituler « Jasmine French », le nom complet du personnage principal.

Le portrait de cette femme repose sur l’argent et donc sur l’apparence sociale. Superficielle, l’image qu’elle renvoie est très importante pour elle et il lui est donc difficile d’accepter de chercher refuge chez sa sœur, caissière dans un supermarché et dont le petit ami lui est antipathique. Il serait facile d’après cette description de détester d’avance ce personnage hautain et arrogant, pourtant c’est l’inverse qui se produit. Habituée à un niveau de vie très élevé, on a presque pitié pour elle qui ne sait plus apprécier les choses simples. Totalement désorientée, à tendance mythomane et dépressive, elle a perdu ses repères et ne sait plus quoi faire pour reprendre sa vie en mains.

Le film traite aussi du rapport complexe entre ces sœurs. Toutes les deux adoptées, elles ont été élevées par les mêmes parents mais ne se ressemblent pas et ne semblent pas avoir été choyées de la même façon. Elles ne sont pas très proches mais la situation leur donne l’occasion de tenter de renouer le contact. L’argent rend-il vraiment heureux? Pour certains, il semble énormément contribuer au bonheur…

En tout cas, si j’aime Woody Allen, c’est parce qu’à travers ses films on voyage beaucoup. On a visité Barcelone avec Vicky Cristina Barcelona (2008), Londres avec Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (2010), Paris avec Minuit à Paris (2011), Rome avec To Rome with Love (2012), et cette fois San Francisco. Quelle ville choisira-t-il pour son prochain film?

Publicités


Catégories :Cinéma

Tags:, , , , , , , ,

2 réponses

  1. Avant de voyager beaucoup, il à quand même fait pas mal de surplace à New-York ^^

    De mon côté, Woody Allen, soit j’aime (« Accords et désaccords », « Minuit à Paris » »…) soit je n’accroche pas du tout (« Vicky Cristina Barcelona », « Melinda et Melinda »…). Du coup, je dois avouer que je n’ai pas encore vu « Blue Jasmine » dont la bande annonce ne me faisait pas rêver malgré la présence des thème que tu soulignes. Cependant, je ne lui ferme pas la porte, c’est juste un film que je verrais à la télé je pense avant de savoir si oui ou non j’investis dans le dvd-Blu-ray ;)

    Bisous

    J'aime

Rétroliens

  1. Mon cinéma 2013 « SWITG.ME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :