Choisir un nouveau colocataire

L’année dernière, j’avais déjà évoqué le sujet « Trouver un logement à Londres… » mais l’article était plus focalisé sur la difficulté de trouver un toit quand on est accompagné d’un animal de compagnie (un chat dans mon cas, comme vous le savez sans doute déjà). Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts: je suis en colocation. Très courante à Londres à cause des prix totalement ahurissants des loyers, la colocation est la solution ultime pour avoir de l’espace à moindre coût. Sauf que voilà, les colocataires s’en vont et se succèdent. Une personne de notre trio nous a quittés et il a donc fallu lui trouver un remplaçant. Alors cette fois c’est en qualité de « recruteur » que je voulais aborder le sujet de la colocation, car trouver un toit convenable est bien plus dur que de trouver un nouveau colocataire… c’est l’état du marché actuel.

Faire des rencontres online, réussir à décrocher un entretien d’embauche, trouver une nouvelle colocation… Finalement, il n’y a pas tant de différence: il faut se démarquer de la concurrence et la première étape se fait sur internet. Alors bien sûr, certains n’accordent aucune importance aux personnes qui partagent leur toit. Bien sûr, si vous passez par une agence, il y a de fortes chances que la fiabilité de votre dossier (et surtout la rapidité du virement de votre caution vers leur compte en banque) soit la seule et unique donnée importante dans le processus. Sachez néanmoins que si vous passez par une agence, non seulement vous paierez cher des frais supplémentaires mais en plus vous serez liés par un contrat qui vous imposera de rester en général 6 mois minimum (bien souvent même 1 an). Pour une colocation, mieux vaut passer directement par le propriétaire et/ou les locataires existants, tout sera alors bien plus souple.

flatshare

En ce qui nous concerne, notre propriétaire laisse carte blanche quant aux choix du nouveau colocataire lorsqu’il faut en trouver un. Et comme nous sommes des gens sympas et qu’une bonne atmosphère au sein de la maison nous tient à cœur, la décision n’était pas à prendre à la légère. Nous avons choisi Spareroom pour déposer une annonce et étudier les candidatures, site que je recommande vivement car il est très bien fait et permet de mettre en relations les annonceurs et les candidats de façon simple et conviviale. Pour notre annonce, nous avons reçu près d’une centaine de mails… Alors quelques conseils pour vous démarquer:

  • Lisez bien l’annonce
    Oui je me doute, vous vivez dans un monde pressé où tout va vite, très vite. Des annonces il y en a plein alors autant cliquer partout sans réfléchir. Faux! Vous perdriez votre temps plus qu’autre chose… Rien de plus désagréable pour nous que de se rendre compte que le candidat n’a pas bien lu l’annonce. Exemple: Nous spécifions la présence d’un chat dans la maison (et donc « cat-friendly » est une qualité indispensable). Donc si en regardant votre profil on voit que vous avez coché « non » à la question « animaux acceptés? »… c’est qu’il y a un problème de compatibilité.
  • Ne vous découragez pas si vous ne correspondez pas à 100% aux critères
    Tout le monde a une idée de ce qu’il recherche, mais ce ne sont souvent que des préférences. Dans notre cas, on visait quelqu’un (garçon ou fille, peu importe) entre 25 et 35 ans, professionnel avec un full-time job stable (pas un étudiant). Cela ne veut pas dire que nous avons éliminé d’office les autres candidatures, le contenu de votre message et la motivation ressentie pourra compenser. Pour les qualités de type: sociable, mâture et responsable, on se doute bien que tout le monde le revendique alors le mettre en avant ne vous permettra pas de vous démarquer.
  • Ecrivez un message personnalisé
    Les messages qui semblent copiés-collés à tout le monde du style: « L’appartement est toujours dispo? Si oui, merci de m’appeler au 0123456789 pour organiser une visite » vont à la poubelle direct! Si vous vous foutez des personnes avec qui vous vivez, envoyez un message de ce genre à des annonceurs qui eux non plus n’accordent pas d’importance aux personnes qui louent (tant qu’ils paient).
  • Soyez ponctuel lors de la visite
    Confirmer un rendez-vous la veille et surtout arriver à l’heure, c’est le minimum pour montrer que vous êtes fiables. C’est important d’avoir des colocataires fiables qui vont payer leur part du loyer et les charges annexes à temps. Sans mentionner le fait que de toute façon, arriver à l’heure (ou prévenir en cas de retard ou de désistement) est la forme la plus basique de respect.
  • Ne mentez pas dans le but de plaire
    Faire semblant d’être cool si vous êtes insociable, vous forcer à sourire ou rire si vous n’en avez pas envie n’est certainement pas une bonne idée. Déjà parce que ça risque de se voir à des kilomètres (ou à des miles away, si vous voulez), et si ce n’est pas le cas, se faire choisir en donnant des illusions sur sa vraie personnalité ne pourra engendrer que déception et donc mauvaise ambiance. Si vous prétendez être propre, soyez-le vraiment et ne laissez pas votre vaisselle traîner dans l’évier pendant 3 jours. Si vous prétendez avoir une vie sociale bien remplie, on s’attend à ce que vous ne soyez pas tous les soirs et tous les week-ends à la maison affalé sur le canapé du salon. Et si vous n’aimez pas les animaux… ne faites pas semblant (surtout si vous êtes allergique) s’il y en a un dans la maison car vous devrez aussi vivre avec. Je pense que vous m’avez compris, d’autres exemples seraient obsolètes.
  • N’hésitez pas à montrer votre intérêt
    Ça parait bidon mais si vous êtes intéressés, dites-le! A candidatures égales, on préférera toujours choisir celui ou celle qui a le plus manifesté son envie de vivre avec nous. Une colocation n’est pas qu’un toit… C’est aussi les personnes avec qui vous le partagez.

Notre bilan: 3 candidatures retenues pour les « interviews » (parce qu’on a aussi une vie sociale et qu’on avait pas envie de passer nos soirées à faire des visites). Nous nous sommes donnés le choix entre un Italien, un Écossais et un Anglais, dont les candidatures étaient nettement supérieures aux autres. Il semblerait que les filles fassent moins d’efforts pour se démarquer à travers les e-mails, partant peut-être du postulat que les gens préfèrent louer à des filles et qu’elles auront de toute façon l’avantage. Moi je dis que les clichés sont faux, la maison est plus propre depuis que je vis avec deux garçons que lorsque je vivais avec un garçon et une fille. Et j’ai plus de place dans la salle de bains. Et pour ceux qui seraient curieux du dénouement, nous avons choisi l’Anglais pour sa personnalité positive et sincère. Je vis donc désormais avec deux Anglais et… oui, il y a de la marmite dans les placards. A part ça, je n’ai rien à leur reprocher :)

En tout cas je peux vous dire que désormais je comprends mieux la pression des personnes travaillant aux ressources humaines, il ne faut pas se tromper sur la personne digne de partager nos pièces communes et notre quotidien… Personne n’a envie de vivre avec quelqu’un de bordélique qui invite des gens tous les soirs… Et il n’est pas toujours évident de cerner quelqu’un avec un seul entretien, certains savent très bien camoufler leur vraie personnalité. Avoir la possibilité de choisir vos colocataires, c’est très important. Mais parce que je me sens bien dans ma colocation, je n’ai pas d’anecdotes marrantes et/ou désagréables à vous raconter. Par contre si vous, vous en avez, vous êtes invités à en faire part en commentaire (je suis sûre que ce n’est pas toujours une bonne expérience pour tout le monde!).

Pour finir, voici quelques liens utiles:

  • Infographie: Seconde langue parlée après l’anglais, par station de métro
  • Outils super pratiques pour choisir son quartier de Londres: Comment optimiser son temps de transport et le montant de son loyer, le prix moyen des loyers par station de métro, par type de chambre et par quartier… etc.

Si vous êtes actuellement en recherche d’un nouvel appartement / colocation, j’espère que ces quelques lignes vous seront utiles. Bon courage!

Publicités


Catégories :Chez les rosbeefs

Tags:, , , , , , , , ,

3 réponses

  1. Ah… La collocation, quelle aventure humaine inattendue…
    Avec le temps la liste des questions pour le coloc candidat s’étoffe de quelques éléments insolites:
    – En cuisine tu utilises les appareils bruyants (batteur électrique, mixeur, etc)…
    a. Jamais
    b. Quand le soleil est visible dans le ciel
    c. A 4h du matin parce-que t’as une folle envie de mousse au chocolat et que les magasins sont fermés.

    – Tes colocataires se réveillent…
    a. Quand ça leur chante
    b. Quand je ris en regardant Youtube à 6 am

    – Tu ne nettoies pas après toi…
    a. En cas de force majeur (incendie, coupure d’eau…)
    b. Mais c’est pas grave, plus que trois jours avant le weekend et j’aurais tout le temps de le faire.
    c. Parce-que tu es déprimé et malade depuis 6 mois

    – Tu es généralement vêtu:
    a. Comme il se doit
    b. Comme tu peux
    c. Comme si personne d’autre n’était là

    J'aime

    • J’avais pensé à leur soumettre un questionnaire mais je crois que ça ne se fait pas trop :)
      Il y avait tellement de candidats qu’on aurait vraiment pu organiser des épreuves à passer mais ça aurait vraiment fait sadique alors nous avons choisi de nous fier simplement à notre feeling (et à celui du chat… mais bon comme il aime tout le monde…)

      J'aime

  2. Je ne cherche pas spécialement de collocation mais c’est une nouvelle fois un billet fort instructif et bien écrit je trouve :-) C’est vrai que ça parait simple mais une recherche de colocataire doit pas être si simple que ça puisque c’est avant tout un engagement. Il faut que ça se passe bien et qu’il y ait une confiance mutuelle qui se crée. Ton billet va sans nul doute en aider plus d’un ;-)

    Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :